spacer
Version imprimable
KEITH HENNESY / 2006

filet_moyen_n.gif

keith-sdf.jpg











  Photo Sandrine Aubry


Keith Hennessy est un artiste canadien résidant à San Francisco. Il est directeur artistique de la compagnie de cirque Circo Zero, collectif réunissant artistes de cirque, danseurs et musiciens. Attaché à l’idée qu’il est possible de faire des œuvres à la fois accessibles et engagées, Hennessy a collaboré avec différents groupes d’artistes militants dont le collectif de performance extrême Core et la compagnie Contraband. Il a également co-dirigé le 848 Community Space, espace culturel indépendant et radical basé à San Francisco, et participé à la tournée européenne du cirque Cahin-Caha. Invité aux Laboratoires en juin 2005, il y a présenté une adaptation française du solo Chosen (2004). Son travail est marqué par des prises de positions politiques explicites où les textes témoignent d’un combat contre toutes formes d’oppression, d’intolérance et d’injustice. Convoquant diverses formes artistiques telles que la danse, le cirque, le chant ou la joute verbale, ses performances prennent place dans différents contextes (théâtres, espaces d’art, festivals gays et lesbiens, prisons, ou encore manifestations protestataires). Il enseigne à l’Université de San Francisco, au Goddard College (de 2001 à 2003) et au New College (de 1990 à 1996).

Comment mourir
filet_moyen_n.gif

danse / performance
22/23/24 mars 2006 à 20h30


Comment mourir
se compose de deux performances : SDF-USA et American Tweaker. Le performeur Keith Hennessy y met en scène la détresse de deux personnages, figures allégoriques d’un malaise social dans la société américaine contemporaine. SDF-USA, créé en mars 2005 aux Subsistances à Lyon, s’appuie sur un texte de Robert Olen Butler extrait de l’ouvrage Têtes mortes dans lequel l’écrivain imagine les pensées ultimes de 62 décapités, entre leur décollation et leur mort clinique. À partir du cas précis de « Claude Messner », un SDF décapité par un train après avoir posé son cou sur la voie, Hennessy crée un spectacle qui dénonce la politique économique gouvernementale et établit un rapport direct entre pauvreté individuelle et nationale révélant une identité américaine qui a « perdu la tête ». American Tweaker, produit aux Laboratoires en mars 2006, apparaît comme le pendant de SDF-USA. Inspirée d’un fait divers ayant agité les médias américains à la fin des années 80, cette performance dépeint les dérives d’un homme atteint du sida, exprimant son désespoir dans une vie de débauche, de drogue et de luxure sans prendre garde aux risques de contamination qu’il fait courir aux autres. À travers ces deux portraits, Keith Hennessy expose de quelles manières un individu (ou un pays) se suicide.

keith-mourrir.jpg








  
  
 Photo Sandrine Aubry


SDF USA

Textes: Robert Olen Butler, Keith Hennessy Musique : Jules Beckman, sauf “Lord How Come Me Here”, traditionel Negro Spiritual, “House of the Rising Sun”, traditionel GB/EU Autres sources : “Street Sheet”, journal de Coalition on Homelessness - au sujet des SDF à San Francisco, et “Magical Urbanism : Latinos Reinvent the US City”, Verso 2000, par Mike Davis. Production : Les Subsistances, Lyon Remerciements : Marie Munch, Gulko, Fanny et Sacha, Paquito, et toute l'équipe des Subsistances.

American Tweaker

Conception : Keith Hennesy Avec : Keith Hennessy, Seth Eisen (drag/clown/butô) et Jules Beckman (musicien/performeur) Production : Les Laboratoires d’Aubervilliers. Invitation dans le cadre de FUSED (French-US Exchange in Dance), un programme coordonné et soutenu par les services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, avec l’assistance de FACE (French American Cultural Exchange), et la New England Foundation for the Arts/National Dance Project, avec le soutien généreux de la Doris Duke Charitable Foundation.

filet_long_n.gif
 
 
  spacer_bottom
les laboratoires
les projets
les projets réalisés
actualites tiret
ressources tiret
archive
archive
daubervillier