spacer
Version imprimable
ANTONIA BAEHR /2006

filet_moyen_n.gif

antonia-merci.jpg











 Photo Marc Domage

Antonia Baehr est artiste chorégraphe, performeuse et cinéaste. Elle fonde en 1994 la compagnie berlinoise Ex machinis. Elle étudie le cinéma et les arts visuels à la Hochschule der Künste de Berlin avec Valie Export en 1996. Elle est co-programmatrice de l’atelier de musique expérimentale et de performance Labor Sonor qui a eu lieu au KuLe de Berlin de 2001 à 2003, co-animatrice du festival Radioriff qui a eu lieu à Austland (Berlin) en décembre 2003, et membre fondateur de la série Fernwärme im Ausland – The Making of Performing Arts. Elle est productrice du danseur Werner Hirsch, du musicien et chorégraphe Henri Fleur et du compositeur Henry Wilt. Invitée aux Laboratoires en avril 2006, elle y a présenté Larry Peacock, performance musicale electro-pop questionnant les notions de genre et d’identité.
 
Merci
danse

18/19/20 décembre 2006 à 20h30
Dans le cadre du festival 100 Dessus Dessous

Sur une invitation des Laboratoires d’Aubervilliers, Antonia Baehr entend, à travers le projet Merci, approfondir ses recherches sur le contrôle, sa représentation et sa perception, motif déjà travaillé par la chorégraphe dans ses projets précédents. Merci se développe autour de deux temps de travail. La première étape se construit autour d’un duo avec la danseuse Valérie Castan: deux personnes développent du matériel en permutant les rôles de metteur en scène à interprète, et inter-agissent autour de règles de jeu évidentes. A partir de cet exercice fondateur qui s’est déroulé aux Laboratoires au printemps 2006, deux projets distincts se sont donc cristallisés, l'un sous le nom de Valérie Castan, l'autre sous celui d’Antonia Baehr. Dans un second temps, ces deux projets se ramifient, celui de Valérie Castan pouvant suivre son propre cours et sortir ainsi du cadre de cette proposition ; celui d’Antonia Baehr s’attachant à l’interprétation d’une partition élaborée en duo à Aubervilliers à l’automne 2006. La structure à la base du travail de la première étape devient maintenant le contenu du projet : les deux artistes s’ordonnent des actions et exécutent les projections de l'autre, elles se dirigent et se laissent diriger. Au-delà d’un questionnement fondamental sur les jeux de pouvoir et de soumission, c’est également un des ingrédients fondamentaux de la tradition du théâtre occidental qui est ici interrogé : la question de l’imitation, de la mimesis éclairée ici d’un point de vue (post)- identitaire ou queer, outrepassant l’opposition binaire entre acting (le rôle, le personnage, le costume, le jeu psychologique de l'acteur, etc.) et no acting - (l'accomplissement de tâches et de mouvements quotidiens en habits de tous les jours). Une occasion de mesurer comment des expériences vécues, des éléments autobiographiques ou un certain type d’activisme peuvent informer la pratique et la théorie théâtrales, et vice-versa.

Conception / Réalisation : Antonia Baehr. En collaboration avec : Valérie Castan Coproduction : Les Laboratoires d'Aubervilliers (F), Parc de La Villette dans le cadre des Résidences d’Artistes 2006 (F), fabrik Potsdam (D), Ausland Berlin (D) Soutenu par National Performance Network avec les fonds provenant de la German Federal Cultural Foundation au titre du programme "Dance Plan Germany". Contact: make up Productions / Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

filet_long_n.gif

 
 
  spacer_bottom
les laboratoires
les projets
les projets réalisés
actualites tiret
ressources tiret
archive
archive
daubervillier