spacer
filet noire petit

FROM… TO…
Juan Dominguez

Version imprimable


  Biographie
filet_n.gif

L’art de Juan Dominguez tient autant de la danse que d’une capacité aiguë à recycler la gestuelle et les airs du quotidien. À la fois précis et extravagant, il prend en considération toute situation, toute idée qui pourrait fournir matière à "danser". Dans plusieurs de ses pièces, il s’interroge sur le rapport et le passage d’un concept à son écriture puis à son action. La pièce Tous les bons espions sont de mon âge par exemple raconte la conception d’un spectacle par un chorégraphe sélectionné pour une résidence. Le public est invité à épier "le temps entre l’apparition des idées du chorégraphe et la chorégraphie des idées", des pensées intimes de l’artiste à l’écriture du dossier de demande de subventions. Toujours autour de cette préoccupation The application, qui se présente comme l’étape préliminaire du projet shichimi togarashi, s’intéresse au passage de l’écriture à la performance.

Chorégraphe et interprète, Juan Dominguez est né en 1964 à Vallaloïd. Il vit et travaille à Berlin. Il a étudié le ballet, la danse contemporaine et la vidéo en Espagne et aux Etats-Unis. Il a reçu plusieurs bourses d’études du Movement Research à New York où il étudie aujourd’hui le yoga.
Il travaille depuis 1987 en tant qu’interprète avec des chorégraphes européens et depuis 1993 en tant qu’enseignant dans diverses classes et ateliers. Il collabore notamment avec Blanca Calvo, Iñaki Azpillaga, La Ribot, Cuqui Jerez, Gilles Jobin, Jérôme Bel, Xavier Le Roy...

Depuis 1992, il développe ses propres recherches. En solo, il a produit « Un Jarro de Agua Fria » (1993), « Bradou » (1994), « Jarabe Tapatio » (1995), « Les oeuvres Pollo Directamente » (1995), « El Pelirrojo » (1997), « The Taste is mine » (1999), « All good spies are my age » (2002), « The application » (2005), « Seven attempted escapes from silence » (Opéra 2005), « Shichimi Togarashi » (2006), « All good artists my age are dead » (2007), « Don’t even think about it ! » (2008).
The taste is mine, sa première chorégraphie, a obtenu le prix Sologenèse 2001 au festival Lignes de Corps de Valenciennes.
Il était en résidence à Podewil (Berlin) en 2004 et 2005.
Depuis 2003, il est directeur et programmateur du Festival In-Presentable à La Casa Encendida de Madrid.

filet_moyen_n.gif   filet_long_n.gif
  spacer
les laboratoires
les projets
les projets réalisés
actualites tiret
ressources tiret
archive
archive
daubervillier